Chinese cross

Voici, Chinese Cross, un des casse-tête les plus ancien connu (« ivory chinese cross » paru dans « The boy’s own toymaker » de Landells en 1859). L’auteur n’est pas connu.

C’est  Hannah Avery qui a attiré notre attention sur ce casse-tête. Menuisière, elle a réalisé une table avec les pièces. En voici quelques images ci-dessous et sur son site www.hannahavery.co.uk
Pour faire bonne mesure, on a aussi réalisé notre version, en érable.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (19 vote(s), moyenne: 4.42 sur 5)
Chargement ... Chargement ...

6 commentaires pour “Chinese cross”

  1. gregory dit :

    Très joli travail !

    Quel type de machine faut-il pour faire les encoches des pièces ?

  2. guy dit :

    Salut Greg
    Je me sers tout simplement d’une scie à onglet à main,on peut se servir d’une défonceuse si on sait s’en servir

  3. David dit :

    Pour ma part, je suis plus tordu, j’utilise une scie à chantourner pour faire des coupes droites !!!

    David

  4. calvin dit :

    bonjour puis-je avoir l’ordre des piece sil vous plait (par rapport a l’image)!! merci

  5. kévin dit :

    Bonjour puis-je avoir la solution svp ?

  6. liegeon dit :

    bonjour
    Ce casse tête je l’ai fabriqué lors de mon cap d’ébéniste en 1978 depuis je l’ai
    égaré j’aimerais le reproduire .Pourriez m’ envoyer les plans avec les mesures pour que je puisse le refaire.
    merci.
    Veuillez agréer mes salutations.

Laisser un commentaire